En anticipation de l’Assemblée Générale 2014 de l’Afrag qui aura lieu en octobre novembre, nous vous informons :

- que en 2012 l’OFAC (Office Fédéral de l’Aviation Civile) a rejeté tous les recours concernant une approche segmentée évitant le survol de la presque-île du Léman

- que seule l’AFRAG a fait recours contre cette décision dans le délai imparti de 30 jours

- que Afrag a reçu de nombreux soutiens financiers pour supporter ce recours. Ainsi, deux expertises par deux sociétés expertes en navigation aérienne ont confirmé la faisabilité de l’approche par le milieu du Petit Lac.

- que suite aux nombreux échanges d’écritures qui ont duré jusqu’en mars 2014, le jugement est en cours auprès du Tribunal administratif fédéral

- que Afrag espère recevoir une décision encore en 2014

- que Afrag a été reçue par la DGAC (Direction Générale de L’Aviation Civile) à Paris en 2013 afin de présenter nos doléances et la situation sur la plan juridique

- que le secrétaire d’état aux transports, M. Frédéric Cuvillier nous a apporté son soutien

- que M. Cuvillier a mentionné dans un courrier que la DGAC étudiait une approche alternative qui devrait être négociée avec l’OFAC

- que nous n’avons reçu aucune réponse à nos nombreuses demandes afin de rencontrer la DGAC et prendre connaissance de cette approche alternative