Association française des riverains de l'aéroport de Genève (AFRAG)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 30 novembre 2017

Mot du Président-PSIA et mot d'ordre

Chers membres et amis de l'AFRAG,

Ce mot pour vous alerter que le PSIA est dès maintenant en consultation pour les particuliers français et suisses jusqu'au 8 janvier, alors qu'ils ont mis des années pour le rédiger. Vous devez y répondre personnellement, car une fois qu'il sera adopté, vous n'aurez plus qu'à vous boucher encore davantage les oreilles et le nez sans recours possible.

Le Plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA) est l'instrument de planification et de coordination de la Confédération pour l’aviation civile. Le projet de fiche PSIA relatif à l’aéroport de Genève est mis en consultation du 22 novembre 2017 au 8 janvier 2018 (information/participation de la population) et du 22 novembre 2017 au 16 mars 2018 (consultation des autorités).

La fiche définit le cadre d’exploitation et de développement de l’infrastructure de l’aéroport de Genève à l’horizon 2030. Elle détermine notamment:

le rôle et la fonction de l’aéroport; les conditions générales de l’exploitation; le territoire exposé au bruit; l'aire de limitation d’obstacles; le périmètre d’aérodrome, qui délimite la zone occupée par les installations aéroportuaires et doit, sauf exception, être dépourvu d’obstacles pour que la sécurité de l’aviation soit assurée; les principes en matière de compensation et de remplacement écologiques; les principes relatifs à la qualité de l’accessibilité terrestre à l’aéroport (mobilité) et à son intégration dans le réseau de transports global. La fiche PSIA de l'aéroport de Genève ainsi que d''autres documents sont consultables sur le site Internet de Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), à l'adresse: http://www.bazl.admin.ch/psia-participation.

Nous vous proposons comme réponse à l'OFAC le texte ci-dessous, à envoyer avant le 8 janvier 2018 à l'adresse suivante:

Office Fédéral de l'Aviation Civile - OFAC

Projet PSIA de Genève

Case Postale

3003 BERNE

Préambule: L'aéroport de Genève doit être au service de la population et non au service du marché des compagnies aériennes. Le bien-être, la santé, la qualité de vie, la pureté de l'air, le climat doivent primer sur toute autre considération. L'humain passe avant la machine. Primum non nocere.

Depuis l'année 2000, la situation n'est plus acceptable.

L'industrie aéroportuaire est la plus sale qui soit et mérite de ce fait les restriction d'exploitation les plus sévères, d'autant plus en milieu urbain. Il est utopique de compter sur de futures améliorations techniques pour espérer rendre la situation satisfaisante du point de vue environnemental.

Plus de mouvements aériens égale plus de bruit, plus de pollution, plus de réchauffement climatique. Face aux engagements internationaux pris par la Suisse et la France sur le climat et la qualité de l'air, il n'y a pas d'autres solutions crédibles que de réduire le nombre de mouvements aériens.

Nous demandons pour qu'un PSIA soit admissible que :

1. soit instauré un couvre-feu aérien nocturne entre 22h et 06h, sauf exception sanitaire ou diplomatique, garantissant 8 heures de sommeil la nuit toute l'année tel que recommandé par l'OMS. 2. qu'y soit inscrit qu'une approche segmentée en piste 23 sur le petit lac deviendra effective dès que les méthodes GBAS deviendront réglementées. Qu'entre temps, la méthode Radar autorise le déplacement des trajectoires vers le milieu du petit lac.

Notre assemblée générale 2017 n'a pas pu se tenir car nous étions en attente de ce PSIA d'une part et, d'autre part, nous attendons toujours un rapport demandé à Me. Corinne Lepage sur les possibles actions juridiques à mener contre l'Etat français qui nous a abandonné.

À prochainement en 2018.

Bien à vous

Georges Ryser, Président de l'AFRAG

lundi 17 août 2015

Discours prononcé et PV de l’assemblée générale de l’AFRAG du 30 juillet 2015 concernant notre combat juridique

Chers membres et amis de l’AFRAG,

Nous avons perdu devant le TAF, et nous l’avons appris le 16 juin 2015.

Nous avons perdu le combat juridique que nous avions entamé 14 ans plus tôt avec notre recours contre la décision de l’OFAC du 31 mai 2001. Cette décision de l’OFAC, (office fédéral de l’aviation civile) malgré notre opposition, accordait à l’aéroport de Genève le renouvellement de sa concession pour 50 ans et approuvait son nouveau règlement d’exploitation et ainsi le bien fondé de toutes les trajectoires aériennes prévues pour l’atterrissage et le décollage.

Nous avons contesté cette décision, comme aussi les communes de Chens, Messery et Nernier, devant l’ancienne commission fédérale de recours en matière d’infrastructures et d’environnement, la CRINEN. Cette commission, le 23 mars 2006, a partiellement admis le recours et a décidé d’astreindre l’aéroport de Genève à réexaminer la faisabilité d’une approche segmentée, au milieu du petit lac, dans un délai de 4 ans, d’en établir un rapport et qu’ensuite l’OFAC devrait statuer administrativement.

Lire tout le texte en format .PDF

dimanche 23 novembre 2014

Présentation à l'AG de 2014 | Comptes et trajectoires proposées par l'AFRAG

Découvrez la présentation de l'assemblée générale de novembre 2014, avec notamment les propositions de trajectoires de l'AFRAG (présentation, novembre 2014.pdf).

image ag 2014

mardi 7 octobre 2014

Invitation à l'assemblée générale ordinaire | Nernier, vendredi 21 novembre 2014 à 20h

Vendredi 21 novembre 2014  à  20h00
Salle de la Mairie de NERNIER

Après l’intense activité déployée en 2013 et la réception de la quadruplique de l’AIG et de l’OFAC en mars 2014, notre affaire devant le Tribunal Administratif Fédéral est actuellement en jugement.

Nous vous attendons nombreux pour vous donner plus de détail et répondre à vos questions.

Nous accueillerons aussi M. Renaud Dupuis, de l’Association Noé21, qui nous parlera de la problématique du CO2 dans le transport aérien et de ses implications.

ORDRE DU JOUR :

1) Approbation des comptes
2) Information sur la procédure devant le Tribunal administratif fédéral
3) Information sur les démarches au niveau politique
4) Cotisations 2014
6) Exposé de M. Roland Dupuis de Noé21
7) Questions et suggestions

Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pourrez vous acquitter sur place de votre cotisations 2014 à notre trésorier, M. Pascal Favre.
La cotisation se monte à 10€ de base + 1€ par personne intéressée par l’AFRAG faisant partie de la famille. Ainsi une personne égale 11€, deux personnes 12€, quatre personnes 14€, ainsi de suite.

                            M.Georges RYSER
                            Président AFRAG

 

samedi 30 août 2014

Activités | Dernières nouvelles concernant nos relations avec différentes autorités


En anticipation de l’Assemblée Générale 2014 de l’Afrag qui aura lieu en octobre novembre, nous vous informons :

- que en 2012 l’OFAC (Office Fédéral de l’Aviation Civile) a rejeté tous les recours concernant une approche segmentée évitant le survol de la presque-île du Léman

- que seule l’AFRAG a fait recours contre cette décision dans le délai imparti de 30 jours

- que Afrag a reçu de nombreux soutiens financiers pour supporter ce recours. Ainsi, deux expertises par deux sociétés expertes en navigation aérienne ont confirmé la faisabilité de l’approche par le milieu du Petit Lac.

- que suite aux nombreux échanges d’écritures qui ont duré jusqu’en mars 2014, le jugement est en cours auprès du Tribunal administratif fédéral

- que Afrag espère recevoir une décision encore en 2014

- que Afrag a été reçue par la DGAC (Direction Générale de L’Aviation Civile) à Paris en 2013 afin de présenter nos doléances et la situation sur la plan juridique

- que le secrétaire d’état aux transports, M. Frédéric Cuvillier nous a apporté son soutien

- que M. Cuvillier a mentionné dans un courrier que la DGAC étudiait une approche alternative qui devrait être négociée avec l’OFAC

- que nous n’avons reçu aucune réponse à nos nombreuses demandes afin de rencontrer la DGAC et prendre connaissance de cette approche alternative

jeudi 30 août 2012

Témoignez à chaque fois qu'un avion exagère !

A chaque fois qu'un avion exagère, contactez le Responsable environnement de l'aéroport de Genève, en lui fournissant toutes les informations disponibles (heure, endroit, compagnie, raisons du dérangement) - Tel : +41 22-798 43 77 / Fax : +41 22 798 43 77 / environnement (@) gva.ch / http://www.gva.ch